Posted on

L’Hibiscus

L‘hibiscus est un antiseptique urinaire et un diurétique. Les fleurs remédient aux douleurs menstruelles.

La racine est utilisée pour calmer la toux et dégager les voies respiratoires. L’hibiscus est recommandé pour lutter contre l’ hypertension et le cholestérol.

Les fleurs séchées entrent dans la composition du karkadé, une boisson très populaire en Afrique, notamment en Egypte.

Propriétés médicinales de l’hibiscus

UTILISATION INTERNE

L’hibiscus permet de préparer une boisson rafraîchissante ; c’est également un laxatif doux. Il est antibactérien, anti-inflammatoire et antalgique. C’est un cholagogue, un diurétique et un relaxant des muscles utérins. Il est également hypotenseur, spasmolytique et hypocholestérolémiant.

UTILISATION EXTERNE

L’hibiscus est antiphlogistique et antioedémateux.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

L’hibiscus soigne les refroidissements et les inflammations des voies respiratoires supérieures. Il permet de traiter les infections urinaires et les douleurs menstruelles. Il agit contre l’hypertension, le cholestérol, la fièvre et les douleurs d’estomac.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

L’hibiscus permet de soigner les eczémas suintants, les allergies, les dermatoses. On l’utilise alors en cataplasme.

Infusion d’hibiscus, propriétés : 8 raisons d’avoir cette tisane chez soi

1-    Diminution de la tension artérielle

Plusieurs études suggèrent que l’infusion d’hibiscus réduit la tension artérielle très efficacement, même chez les personnes ayant des problèmes de santé qui augmentent leur risque d’hypertension artérielle.

2-    Maintien d’un bon niveau de cholestérol et de triglycérides

L’hibiscus peut aider les individus avec de la dyslipidémie à mieux équilibrer leur niveau de cholestérol et de triglycérides.

3-    Prévention du stress oxydant

L’infusion d’hibiscus est pleine d’antioxydants qui luttent contre le stress oxydant provoqué par les radicaux libres. Ceci est dû aux anthocyanes qui se trouvent dans la plante, les pigments naturels qui donnent à la fleur sa couleur rouge.

4-    Prévention de certains cancers

L’hibiscus est de plus en plus étudié en relation avec ses effets sur le cancer. Une étude en laboratoire a trouvé que l’extrait d’hibiscus pouvait tuer des cellules leucémiques. Les mécanismes à l’origine de cet effet ne sont pas encore connus, mais les résultats sont prometteurs.

Des résultats similaires ont été trouvé en relation avec le cancer de l’estomac.

5-    Réduction de l’obésité et des risques qui l’accompagnent

Les antioxydants de l’hibiscus protègent les cellules, mais d’autres composés de cette plante peuvent aussi encourager la perte de poids et minimiser les problèmes de santé liés au surpoids et à l’obésité. Il existe plusieurs études qui ont trouvé un lien entre l’infusion d’hibiscus et un métabolisme plus rapide.

Boire de l’infusion d’hibiscus au moins une fois par jour peut aider à lutter contre la résistance à l’insuline, un signe commun du pré-diabète. En effet, cette infusion peut aider à maintenir un bon taux de glycémie chez les individus diabétiques.

6-    Antidépresseur naturel

L’infusion d’hibiscus fait partie des remèdes naturels contre la dépression, en luttant contre certains signes de celle-ci tels que la fatigue, le désespoir, le manque de motivation, etc. Il s’agit d’un nouveau champ de recherche, mais des études ont prouvé que certains bio-flavonoïdes qui se trouvent dans la fleur d’hibiscus pourraient lui permettre de lutter contre la dépression.

7-    Remède contre l’infection staphylococcique

Les extraits d’hibiscus rosa sinensis, une des plantes parfois utilisée pour faire l’infusion d’hibiscus, a des capacités antibactériennes, notamment contre le staphylocoque doré.

8-    Prévention des calculs rénaux

Puisque l’infusion d’hibiscus est un diurétique, il est étudié en relation avec le système rénal et le système urinaire. Une étude a trouvé que cette infusion permettrait de réduire l’apparition de composés participant à la formation de calculs rénaux.

Posted on

Le Kinkéliba

Le kinkéliba est une plante originaire d’Afrique de l’Ouest et on en trouve principalement au Sénégal, au Mali et au Soudan.

Le kinkéliba s’associe aisément avec de nombreuses plantes médicinales telles que la menthe ou la citronnelle.  Au regard de ses nombreuses vertus, il est considéré comme le remède le moins cher qui soit. Pour vous en convaincre voici une liste non exhaustive des propriétés bienfaisantes du kinkéliba. 

Recommandé en période de jeûne pour son action tonifiante

Pendant la période du jeûne, il se peut que l’organisme s’adapte avec quelques difficultés à votre nouveau régime alimentaire surtout s’il est temporaire. Aussi pour éviter la constipation et les maux gastriques qui pourraient en découler il est recommandé de consommer une infusion au kinkéliba en guise de thé ou café quotidien. 

A ce propos, il est toujours préférable d’utiliser des feuilles fraiches plutôt la version industrielle de l’infusion au kinkéliba. Sa teneur en acides aminés quaternaires lui confère des propriétés cholagogues et cholérétiques imparables. 

Des propriétés cholérétiques et Cholagogues

On dit d’un corps qu’il est cholérétique lorsqu’il favorise la sécrétion de la bile indispensable pour digérer les graisses. Une substance cholagogue quant à elle facilite le processus digestif en général et l’élimination de la bile en particulier. De nombreuses études cliniques notamment celles du professeur Emile Perrot ont mis en évidence les propriétés cholérétiques et cholagogues du kinkéliba. De ce fait sa consommation est fortement recommandée pour ceux qui souffrent d’insuffisance biliaire ou de constipation chronique. Mieux encore c’est le remède idéal contre l’obésité. 

Pour lutter contre l’obésité

Selon le professeur Gilbert Dreyfus, « Tout obèse qui boit moins et urine davantage verra sa courbe fléchir rapidement ». Or le kinkéliba très riche en flavonoïdes a la propriété de faire doubler voire tripler le volume urinaire. De ce fait c’est une boisson on ne peut plus recommandée pour les personnes suivant un régime amincissant et ceux souffrant d’obésité en particulier.  Pour la préparation d’une infusion  utiliser 30 g de feuilles de kinkéliba pour un litre d’eau. Une fois l’eau portée à ébullition laissez infuser environ 20min. l’idéal serait de consommer cette boisson tôt le matin mais vous pouvez boire une infusion au kinkéliba à n’importe quel moment de la journée. 

Permet de réguler la tension artérielle

Le kinkéliba est riche en en catéchine, et en tanin, deux substances réputées pour leur propriétés hypotensives. En plus de ses propriétés diurétiques dus a sa forte teneur en nitrate de potassium, c’est la boisson par excellence pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle et d’insuffisance cardiaque. Il faut noter cependant que toutes ces substances qui font la particularité du kinkéliba ne sont extraites qu’en utilisant de l’eau bouillante. Aussi prenez soin de toujours infuser avec en utilisant de l’eau bouillante et consommer tiède. 

Pour prévenir et guérir le paludisme

Pendant l’époque coloniale, les médecins et missionnaires ont expérimenté avec succès le kinkéliba pour venir à bout de la fièvre bilieuse hématurique particulièrement sévère contre laquelle tous les médicaments avaient échoué. Depuis lors de nombreuses études sont venus corroborer l’action effective de la « tisane de vie » contre les maladies telles que le paludisme. Dans ce cas précis, on peut même infuser en plus des feuilles l’écorce de l’arbre réputée pour ses propriétés anti inflammatoires et anti bactériennes. 

Anti inflammatoire et anti bactérien

On retrouve dans le kinkéliba des flavonoïdes, des tanins  mais également du poly phénol. Ce dernier composant en particulier joue dans l’organisme un rôle antioxydant qui permet de lutter efficacement contre les maladies inflammatoires. De plus sa teneur en combrétines et betaine en font un excellent anti bactérien. De ce fait le kinkéliba est très utilisé pour venir à bout des diarrhées infectieuses. 

Une action émétique

L’infusion des feuilles de kinkéliba associées à la racine et à la tige possède des propriétés émétiques particulièrement utiles en cas d’intoxication alimentaire ou dans le cadre d’une épuration digestive. Pour ces mêmes raisons le kinkéliba est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. En revanche pour ceux qui souffrent d’une quelconque affection du foie, le kinkéliba est on ne peut plus recommandé. 

Protège les cellules hépatiques

Le foie est l’un des éléments les plus importants de l’organisme (on ne peut vivre sans). Malheureusement, il peut être facilement atteint par de nombreuses affections (hépatites virales, cirrhose…). Le kinkéliba est l’une des plantes médicinales les plus utilisées pour traiter les affections du foie. Si vous ne souffrez d’aucune maladie hépatique, le kinkéliba vous permettra de venir conserver du mieux possible vos fonctions hépatiques. En plus de tous ces bienfaits internes, le kinkéliba fait également l’objet d’une utilisation externe. 

Pour accélérer la cicatrisation d’une plaie

Les propriétés anti bactériennes du kinkéliba en font un excellent cicatrisant. Pour se faire, il est préférable d’utiliser des feuilles fraiches que vous frottez les unes aux autres afin d’en extraire le jus. L’écorce interne de la racine du kinkéliba est utilisée pour le même effet. Le processus de cicatrisation est non seulement très rapide mais également exempt de toute infection.