Posted on

Le fonio : céréale sans gluten aux multiples bienfaits

Le fonio, céréale cultivée depuis des millénaires en Afrique de l’Ouest et longtemps considérée comme un aliment de pauvre, gagne les étals de nos magasins spécialisés. Sans gluten et riche en nutriments, il fait regorge de bienfaits.

La plus grande particularité du fonio est qu’il ne contient pas de gluten. Les gens avec la maladie coeliaque ou une allergie au blé peuvent donc en consommer. Le fonio contient moins de protéines que les autres céréales. Sa composition ressemble beaucoup au riz blanc.

En étant considéré comme un grain entier, on sait que ceux-ci ont des impacts positifs sur le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de constipation, de surpoids et de certains types de cancer notamment colorectal. Ces effets sur la santé sont attribuables au contenu en nutriments des grains  entiers : antioxydants, fer, zinc, cuivre, magnésium, vitamines du complexe B et fibres.

De plus, le fonio est particulièrement riche en acides aminés méthionine et cystine qui fournissent du soufre et d’autres composés nécessaires à l’organisme pour un métabolisme normal surtout au niveau du foie.

Le fonio est réputé pour être plus riche en magnésium, zinc et manganèse que les autres céréales. Il est également significativement plus riche en thiamine (vitamine B1), riboflavine (vitamine B2), calcium, phosphore et fer que le riz blanc.

Riche en sels minéraux et en acides aminés, le fonio constitue une alternative alimentaire intéressante pour les intolérants au gluten.

Ses petits grains se préparent généralement sous forme de couscous ou de bouillie et accompagnent tous types de plats.

Riche en fibres, le fonio est très digeste. Aussi, il convient à l’alimentation des intestins fragiles, des enfants ou des personnes âgées. On le recommande également dans le cadre d’un régime amincissant. Proche du quinoa, le fonio fait montre d’une grande richesse nutritionnelle et constitue une source appréciable de magnésium, calcium, manganèse ou zinc.

Utilisation du fonio

Le fonio est utilisé dans les plats de tous les jours allant du petit-déjeuner au repas du soir. Il possède un goût de noix.

En grains, il est habituellement consommé sous forme de couscous ou en salades. Sous forme de farine, il est intégré dans les gâteaux, pains et beignets.

Réputée comme une céréale plutôt savoureuse, sa finesse et ses qualités gustatives en font un met de choix toujours servi lors de fêtes ou de cérémonies importantes en Afrique.

Posted on

Le Souchet

RICHE EN VITAMINE ET MINÉRAUX

Le souchet, également appelé la noix tigrée ou encore chufa, est un tubercule qui est utilisé depuis des siècles pour ses vertus curatives et régénératrices.

Il est considéré comme un aliment complet et très intéressant au niveau nutritionnel grâce à ses apports en vitaminesminéraux et oligo-éléments, fibres solubles et insolubles ou en bonnes graisses.

Il est une source de protéines végétales d’excellente qualité en plus d’être extrêmement facile à digérer en comparaison avec d’autres sources de fibres. 

Le souchet est riche en minéraux tels le phosphore, le magnésium, le calcium et le fer. Il apporte aussi des vitamines C et E, de l’amidon, des graisses insaturées, des protéines et quelques enzymes qui facilitent la digestion.

À noter que la vitamine E, anti-oxydante, diminue les effets du mauvais cholestérol – LDL – qui est produit dans notre organisme, il est donc fortement recommandé pour la santé cardio-vasculaire.

Il apporte aussi du zinc, qui joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives.

QUELS SONT SES BIENFAITS ?

Mais le souchet est surtout reconnu pour ses effets bénéfiques sur la santé de l’estomac et de l’intestin grâce à sa teneur élevée en fibres insolubles, qui est supérieure à la teneur en fibres bien connue du son d’avoine, des prunes ou des graines de chia !

Il contribue à l’assimilation des nutriments et aide à réguler la fonction intestinale. Il évite ainsi les constipations et agit comme un coupe-faim qui favorise la perte et la stabilisation du poids.

Grâce à son action de régulateur sur le niveau de sucre dans le sang, il est tout particulièrement conseillé dans le cadre d’un régime pour les diabétiques.

Mais le souchet contient également des fibres solubles comme la pectine qui vont être fermentées par les bactéries intestinales. Il a donc un effet pro-biotique très intéressant.

Il renforce également notre système immunitaire grâce à sa teneur en arginine, acide aminé responsable de son bon fonctionnement car il augmente les défenses de l’organisme.

Il participe à la cicatrisation de nos organes et est donc particulièrement recommandé dans les traitements des ulcères. 

Le souchet est aussi reconnu comme étant une source importante d’acide oléique (oméga 9), identique à l’huile d’olive, considérée jusqu’ici comme l’huile la plus bienfaisante pour la santé.

Posted on

Les incroyables bienfaits du Gombo

Si ce légume originaire d’Afrique nous est encore peu familier, il s’agit pourtant d’un allié santé à ne pas négliger. Véritable concentré en vitamines, minéraux et nutriments, le gombo fait des miracles.

C’est un légume qui se fait encore rare sur nos étalages, même les plus exotiques. Le gombo – également appelé okra – est un légume à la texture collante utilisé traditionnellement en Afrique comme liant dans les soupes. Mais c’est surtout un aliment aux vertus nutritionnelles exceptionnelles.

Une assiette de gombo cru ne dépasse pas les 30 calories, apporte 3 grammes de fibres alimentaires, 2 grammes de protéines, 57 milligrammes de magnésium, 21 milligrammes de vitamine C et contient seulement 10 milligrammes de graisses. Toutes ces propriétés font du gombo un champion en matière d’équilibre alimentaire, qu’il soit consommé cru, frit, bouilli ou en ragoût.

Une assiette de gombo cru ne dépasse pas les 30 calories, apporte 3 grammes de fibres alimentaires, 2 grammes de protéines, 57 milligrammes de magnésium, 21 milligrammes de vitamine C et contient seulement 10 milligrammes de graisses. Toutes ces propriétés font du gombo un champion en matière d’équilibre alimentaire, qu’il soit consommé cru, frit, bouilli ou en ragoût.

Il réduit l’asthme

Le gombo fait partie des légumes les plus riches en vitamine C. Or, selon une étude publiée en 2000 par la revue médicale américaine Thorax, la vitamine C est très efficace pour lutter contre les symptômes asthmatiformes, en particulier chez les enfants. Les chercheurs ont même obtenu des résultats sur de jeunes patients asthmatiques qui ne consommaient des fruits et légumes riches en vitamine C qu’une à deux fois par semaine.

Il diminue le cholestérol

Non seulement le gombo est excellent pour le transit, mais c’est aussi un très bon régulateur de cholestérol, en partie grâce à sa forte teneur en fibres. En outre, il ne contient aucun cholestérol et très peu de graisses. A raison d’une consommation d’environ 20g de gombo par jour pendant quelques semaines, on constate une baisse significative du « mauvais » cholestérol.

Il contrôle le diabète

Dans une étude publiée en 2011 par la revue américaine ISRN Pharmaceutics, des chercheurs ont administré de l’eau à des rats dans laquelle on avait fait tremper des lamelles de gombo. Résultat : les animaux traités ont vu leur taux de sucres dans le sang significativement réduit. Depuis, le gombo est de plus en plus plébiscité par les nutritionnistes en faveur des personnes diabétiques.

Il booste le système immunitaire

La vitamine C contenue dans le gombo stimule le système immunitaire en favorisant la création de globules blancs dans l’organisme. Ce légume tout-terrain agit également comme anti-rides ! Ses antioxydants combattent l’excès de radicaux libres responsable du vieillissement tissulaire.

Il prévient les maladies rénales

Consommer régulièrement du gombo aiderait à préserver la bonne santé de nos reins. En 2005, le Jilin Medical Journal a publié une étude dans laquelle les chercheurs ont démontré que les patients qui mangeaient quotidiennement du gombo développaient deux fois moins de maladies liées aux reins, notamment chez les personnes diabétiques.

Il contribue à une grossesse saine

Le taux élevé de vitamine A, B (B1, B2, B6) et C, ainsi que le zinc et le calcium contenus dans le gombo font de lui le légume idéal à consommer pendant la grossesse. Il contient aussi de l’acide folique, élément indispensable lorsque, pendant la grossesse, les cellules se développent et se multiplient très rapidement.

Il soigne la fièvre

Pour soigner la fièvre grâce au gombo, deux solutions : boire une tisane préparée avec les graines sèches du gombo ou bien faire bouillir des graines de gombo en poudre. Cette dernière solution convient davantage aux enfants, à qui l’on peut administrer une à trois cuillères à soupe selon l’intensité de la fièvre.

Okra from the garden