Posted on

Le Pommier de Cayor

Le pommier de Cayor est originaire d’Afrique occidentale et centrale, du Sénégal au Nigéria, ainsi qu’au Soudan du Sud.

Le fruit ellipsoïde mesure environ 5 cm de long. L’arbre porte des fruits toute l’année dans certaines régions mais en général plutôt en seconde partie de saison sèche.

Le fruit a une pulpe molle et farineuse. Il est très prisé dans certains domaines. Le noyau est comestible. Il contient jusqu’à 62% d’huile, plus quelques protéines et deux phytostérols: le parincerium sterol A et B.

La décoction d’écorce, de feuilles ou de pulpe de fruits secs est couramment utilisée comme bain de bouche et pour traiter les maux de dents.

Les feuilles sont également mâchées ou appliquées localement pour la même raison. Une lotion à base d’écorce macérée sert de collyre pour soulager les yeux enflammés.

La décoction d’écorce ou de feuilles se prend en interne pour traiter les troubles respiratoires. L’écorce en poudre est appliquée à l’extérieur pour soulager les zones de douleur profonde.

La racine est hémostatique. La racine en poudre est associée à Securidaca longepedunculata et est utilisée comme antidote au poison.

La racine est réduite en poudre puis décoctée dans de l’eau pour servir de gargarisme contre les maux de dents. Il est appliqué à l’extérieur comme cicatrisant sur les plaies, en particulier lorsque le pénis est circoncis.

Une décoction de fruits se prend contre la diarrhée.


Posted on

L’huile de figue de Barbarie, un élixir anti-âge précieux

L’huile de figue de Barbarie est connue pour sa rareté et ses propriétés uniques. Très souvent utilisée en cosmétique, sa composition est riche en actifs bénéfiques pour la peau.

L’huile de figue de Barbarie est obtenue à partir des pépins du fruit du figuier de Barbarie. Ce cactus, initialement originaire d’Amérique latine, se développe notamment autour du bassin méditerranéen.

Souvent conditionnée en petits flacons, l’huile de figue de Barbarie reste toutefois parfaitement accessible. Bien que très rare, elle se révèle très efficace en cosmétique. 

Elle est bourrée d’actifs hydratants

Riche en stérols et en vitamine E, elle protège la peau contre les effets néfastes des radicaux libres. L’huile de figue de Barbarie contient aussi des oméga-6 en bonne proportion. Ces derniers jouent un rôle essentiel, en luttant contre la déshydratation de la peau et participent aussi au renouvellement cellulaire.

En été, l’huile de figue de Barbarie fera le bonheur des cheveux secs. On l’utilise pure, directement sur les pointes, ou en soin avant-shampoing.

Elle est un très bon atout anti-âge

L’huile de figue de Barbarie est particulièrement recommandée pour le soin des peaux matures. Grâce à son fort pouvoir antioxydant, elle atténue les effets de l’âge et fait office de barrage contre le vieillissement prématuré de l’épiderme. En soin quotidien, l’huile de figue de Barbarie lui redonnera fermeté et élasticité. 

On peut donc l’appliquer sur les rides ou en soin contour des yeux. Grâce à sa texture légère, peu grasse, elle pénètre très rapidement.

Pour plus d’efficacité, mieux vaut l’appliquer le soir avant de dormir. Le processus de renouvellement cellulaire s’active en effet pendant la nuit. On note également que l’hydratation joue un rôle majeur dans la prévention des rides. Il est donc nécessaire de choisir un produit adapté à son type de peau. 

Elle atténue naturellement vergetures et cicatrices

Il n’est pas rare de trouver aussi de l’huile de figue de Barbarie dans les crèmes contre les vergetures ou pour les peaux sensibles. Grâce à ses propriétés réparatrices, elle est très efficace pour atténuer des cicatrices. On peut, par exemple, l’utiliser pour diminuer les traces de boutons d’acné.

Le soir, on applique quelques gouttes sur la zone concernée, puis on masse jusqu’à pénétration complète du produit. En été, l’huile de figue de Barbarie fera le bonheur des cheveux secs. Vous pouvez l’utiliser pure, directement sur les pointes, en soin avant le shampoing.

Posted on

Le Souchet

RICHE EN VITAMINE ET MINÉRAUX

Le souchet, également appelé la noix tigrée ou encore chufa, est un tubercule qui est utilisé depuis des siècles pour ses vertus curatives et régénératrices.

Il est considéré comme un aliment complet et très intéressant au niveau nutritionnel grâce à ses apports en vitaminesminéraux et oligo-éléments, fibres solubles et insolubles ou en bonnes graisses.

Il est une source de protéines végétales d’excellente qualité en plus d’être extrêmement facile à digérer en comparaison avec d’autres sources de fibres. 

Le souchet est riche en minéraux tels le phosphore, le magnésium, le calcium et le fer. Il apporte aussi des vitamines C et E, de l’amidon, des graisses insaturées, des protéines et quelques enzymes qui facilitent la digestion.

À noter que la vitamine E, anti-oxydante, diminue les effets du mauvais cholestérol – LDL – qui est produit dans notre organisme, il est donc fortement recommandé pour la santé cardio-vasculaire.

Il apporte aussi du zinc, qui joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives.

QUELS SONT SES BIENFAITS ?

Mais le souchet est surtout reconnu pour ses effets bénéfiques sur la santé de l’estomac et de l’intestin grâce à sa teneur élevée en fibres insolubles, qui est supérieure à la teneur en fibres bien connue du son d’avoine, des prunes ou des graines de chia !

Il contribue à l’assimilation des nutriments et aide à réguler la fonction intestinale. Il évite ainsi les constipations et agit comme un coupe-faim qui favorise la perte et la stabilisation du poids.

Grâce à son action de régulateur sur le niveau de sucre dans le sang, il est tout particulièrement conseillé dans le cadre d’un régime pour les diabétiques.

Mais le souchet contient également des fibres solubles comme la pectine qui vont être fermentées par les bactéries intestinales. Il a donc un effet pro-biotique très intéressant.

Il renforce également notre système immunitaire grâce à sa teneur en arginine, acide aminé responsable de son bon fonctionnement car il augmente les défenses de l’organisme.

Il participe à la cicatrisation de nos organes et est donc particulièrement recommandé dans les traitements des ulcères. 

Le souchet est aussi reconnu comme étant une source importante d’acide oléique (oméga 9), identique à l’huile d’olive, considérée jusqu’ici comme l’huile la plus bienfaisante pour la santé.

Posted on

Huile du Dattier du désert

Originaire d’Afrique tropicale, le dattier du désert est un arbuste de 8 à 9 mètres dont chaque partie est traditionnellement utilisée en alimentation et en décoction médicale. En raison de ses propriétés particulièrement nutritives, ce végétal recèle une myriade de qualité avantageuse pour la beauté. 

Son huile naturelle extraite de ses amandes notamment riches en vitamine B1, PP et en lipide révèle des vertus hydratantes, émollientes et réparatrices. Des particularités que les peaux sèches à extrêmement abîmées ainsi que les chevelures ternes et déshydratées ne devraient pas s’en passer.

Facilement absorbée par la peau, cette précieuse huile se laisse aussi apprécier par les peaux à tendance grasses. Elle leur confère une protection assurée contre les agressions microbiennes, climatiques et environnementales.

Revêtant un pouvoir antioxydant, l’huile de dattier du désert préservera la qualité de la membrane cutanée de toutes les peaux. Elle freine le processus de vieillissement des cellules et prévient les signes de l’âge comme les rides et les tâches.

Le fruit du dattier du désert est une drupe de couleur verte blanchâtre et jaune à maturité. Il est constitué de fine carapace, mais dure au sein duquel se cache de succulente pulpe et un noyau. Dans ce noyau est dissimulée une amande qui sera traitée par pression à froid et filtrée naturellement pour obtenir la précieuse huile végétale.

Cette huile sera ensuite utilisée en cuisson ou encore en guise d’huile de massage. Elle permet d’atténuer les problèmes rhumatismaux et de conférer plus de bien-être en cas de fatigue ou de douleur musculaire. Actuellement, c’est une huile prisée par les sportifs.

Dans ce noyau est dissimulée une amande qui sera traitée par pression à froid et filtrée naturellement pour obtenir la précieuse huile végétale. Cette huile sera ensuite utilisée en cuisson ou encore en guise d’huile de massage.

Elle permet d’atténuer les problèmes rhumatismaux et de conférer plus de bien-être en cas de fatigue ou de douleur musculaire. Actuellement, c’est une huile prisée par les sportifs.

Une excellente huile de beauté

En soin de peau ou en soin capillaire, cette huile permet de booster l’hydratation, mais surtout de favoriser sa conservation. Protectrice et émolliente, elle est vivement recommandée dans les formulations destinées aux peaux rugueuses ainsi qu’aux chevelures rêches et ternes.

Renfermant une pléiade de vertu, l’huile végétale de dattier du désert est à utiliser dans plusieurs déclinaisons de cosmétique. Elle peut entrer dans les recettes de beauté anti-ride et peut même se retrouver dans les soins cicatrisants contre les inflammations et les imperfections.

Les vertus de l’huile africaine

Étant une précieuse alliée des peaux jeunes et revitalisées, les anti-oxydants (vitamine A et E) ainsi que les actifs phytostérols sont aussi présents dans l’huile végétale de dattier du désert.

On dit que l’huile végétale de dattier du désert est parfaite en soin adoucissant et réparateur des peaux et chevelures asséchées. Elle tire cette qualité hautement appréciée des acides linoléiques qu’elle contienne. De la famille des acides polyinsaturés, ces acides gras ont une grande influence sur la barrière protectrice de la peau. 

Ils renforcent le maintien de l’eau dans les cellules pour permettre une hydratation de longue durée. Ils interviennent également dans l’entretien de l’élasticité et du confort des tissus. En cas d’imperfections (irritations, tiraillements), l’apport en acide linoléique stimulera la reconstitution de la membrane cutanée pour une peau plus belle et douce.

Les personnes sujettes à la déshydratation ainsi qu’aux inconforts sont appelées à utiliser l’huile végétale de dattier du désert en raison de ses bienfaits émollients, protecteurs et cicatrisants.

En collaborant de près avec l’oméga 6 (acide linoléique), l’acide oléique contribue largement dans l’hydratation de la peau et des cheveux. Doté de pouvoir anti-inflammatoire, cet actif préviendra les inconforts et imperfections en boostant la fonction protectrice des tissus et du cuir chevelu.

L’utilisation de l’huile végétale de dattier du désert permet de renforcer la protection des tissus contre les méfaits du vent, de la chaleur, du froid et des rayons solaires. L’acide stéarique et celui dit palmitique auront comme rôle de lutter contre les agressions extérieures et aussi de prévenir les attaques microbiennes.

N’oublions pas que les insaponifiables procurent d’inestimable qualité anti-oxydante à l’huile de dattier du désert. La vitamine A et stimulent la synthèse des collagènes en vue de retarder le vieillissement des cellules. Leur pouvoir anti-radicalaire confère à la peau la ténacité nécessaire pour faire face aux attaques des radicaux libres. Elles combattent entre autres contre l’oxydation des cellules à l’origine de la formation des rides, des tâches et du relâchement des tissus. 

En équipe avec le phytostérol (actif raffermissant), les insaponifiables entretiennent la fluidité de la membrane, son élasticité ainsi que son éclat. Avec une telle qualité cosmétique, il serait alors regrettable de ne pas jouir de l’huile de dattier du désert en soin anti-âge.

L’huile de dattier du désert en soin capillaire

Riche en acides gras et en actifs anti-oxydants, l’huile végétale de dattier du désert est de près une huile capillaire avantageuse. Elle apportera douceur et éclat aux fibres sèches et abîmées.

Elle reconditionnera les chevelures rêches, cassantes et fourchues pour vous offrir une crinière davantage revitalisée et nettement plus tonifiée. En soin du cuir chevelu dénaturé, l’huile de dattier du désert atténuera les inconforts et inhibera le développement des champignons responsables des pellicules.

Elle compensera l’hydratation et atténuera la perte hydrique des cheveux secs. Facilement absorbée par les fibres, cette huile africaine ne risque pas de graisser les cheveux.

Posted on

Baobab, un super aliment aux multiples bienfaits.

En Afrique, le baobab symbolise la longévité. Et pour cause, certains baobabs auraient plus 2000 années d’existence. S’il est caractérisé par une croissance lente et irrégulière, toutes les parties du baobab (pulpe, feuille, écorce, graines, racines…) sont utiles de bien de façons.

1- Un fortifiant naturel

Beaucoup ne connaissent du baobab que sa pulpe communément appelé pain de singe ou encore bouye (wolof). Cette pulpe est très riche en acides organiques, calcium et vitamine C. Sa forte concentration en vitamine C (environ 3000mg/kg) en fait un excellent remède contre le scorbut. Les autres composants du baobab ne sont pas en reste. Les feuilles sont très concentrées en protéines et en calcium tandis que les graines sont très riches en oligoéléments et diverses autres vitamines. Tous ces composants naturels font du baobab une source quasi inépuisable d’énergie pour l’organisme. On peut consommer le baobab sous forme de poudre, de boissons de tisanes ou de décoctions. Quelque soit la formule choisie, le baobab apporte de la tonicité et de l’énergie à l’organisme. De ce fait, il est particulièrement recommandé aux enfants en période de croissance et aux personnes âgées. Dans la pharmacopée traditionnelle africaine, le baobab est le remède par excellence contre les maux gastriques.

2- Le baobab contre les maux gastriques

Grâce à sa teneur en acides organiques principalement les acides citrique et tartriques, le baobab permet de soigner de nombreux maux gastriques notamment la dysenterie, la diarrhée et les inflammations du tube digestif. Le baobab aide également à lutter contre la déshydratation causée par ces maux gastriques. De plus grâce à sa riche teneur en fibres, il permet de maintenir le système digestif en bon état. Le baobab est également un puissant remède contre le paludisme.

3- Un puissant fébrifuge

L’écorce du baobab est réputée pour ses propriétés fébrifuges. Ainsi, une infusion ou une décoction de baobab permet de lutter efficacement contre le paludisme mais également les accès de fièvre. Les vitamines contenues dans la pulpe sont également essentiels pour effectuer une cure ou pour aider à la remise en forme des personnes convalescentes.

4- Vertus anti inflammatoires

De nombreuses études ont démontré les vertus anti inflammatoires et anti-oxydantes du baobab. On le recommande pour les personnes atteintes de cancer, de maladies auto-immunes et diverses autres maladies inflammatoires Dans l’organisme, il joue un rôle hépato protecteur. Grace à son apport essentiel en bonnes bactéries, il permet également de venir à bout des inflammations de l’intestin. On utilise également le baobab plus précisément son huile pour soulager les douleurs musculaires.

5- Le baobab pour lutter contre la carie dentaire

La propriété analgésique du baobab est très souvent exploitée pour venir à bouts des douleurs et maux de dents. En particulier pour la carie dentaire, il est recommandé d’appliquer sur la dent malade la sève de baobab. Les graines de baobab sont également utilisées en médecine traditionnelle comme traitement contre la carie dentaire. A ce titre, elles sont réduites en poudre appliquée sur la dent malade.

6- Pour traiter l’arthrose et la polyarthrite

Le phosphore et le calcium sont essentiels pour la santé des os. A titre comparatif, une pulpe de baobab contient deux fois plus de calcium qu’un verre de lait. L’apport de ces différents composants est essentiel pour l’organisme en particulier les malades souffrant d’arthrose ou de polyarthrite. Très riche en potassium, le baobab favorise la bonne marche du système musculaire tout entier. Son effet antalgique aide également à mieux gérer les conséquences afférentes à ces deux maladies.

7- Propriétés cicatrisantes

Les feuilles et les graines de baobab sont réputées pour leurs propriétés cicatrisantes. Pour soigner une blessure externe, vous pouvez commencer par appliquer la gomme de baobab dessus afin de la désinfecter. Ensuite, vous pouvez frotter les feuilles les unes contre les autres et en extraire le jus pour soigner la plaie. Cette recette appliquée une à deux fois par jour facilite le processus de guérison de la plaie ainsi qu’une bonne cicatrisation. Pour les brûlures on utilise principalement la pâte obtenue en concassant les graines. C’est donc à juste titre qu’on utilise le baobab pour venir à bout de la variole ou encore de la rougeole.

8- Efficace dans le traitement de la variole et de la rougeole

Ces deux maladies sont caractérisées par l’apparition de pustules sur le corps. Mal traitées elles peuvent faire l’objet de vilaines cicatrices. Nous avons montré plus haut les propriétés fébrifuges et cicatrisantes du baobab. De ce fait, il est utilisé pour traiter la variole et la rougeole. En particulier les fibres extraites de la pulpe servent d’éponge pour laver les malades afin de calmer les démangeaisons.

9- Efficace contre les vergetures

Le baobab plus particulièrement son huile extraite des graines est très efficace pour redonner à la peau son élasticité. Aussi de nombreuses femmes en Afrique en font usage pendant et après la grossesse pour éliminer les vergetures. Les graines de baobab sont également réputées galactagogues c’est-à-dire qu’elles favorisent la sécrétion lactée. L’huile de baobab est également très utilisée comme soin du corps.

10- Un effet hydratant et adoucissant sur la peau

Au même titre que le karité, l’huile de baobab est très prisée pour entretenir la peau au quotidien notamment celles des enfants. Il faut noter cependant que l’huile de baobab est beaucoup plus rare que le karité. En effet, un baobab produit une moyenne d’un litre d’huile par an. Aussi on mélange souvent cette huile précieuse à un autre soin du corps pour un usage quotidien. Vous pouvez également ajouter quelques gouttes dans votre bain au quotidien pour en constater les effets nourrissants et régénérateurs. L’huile de baobab est fortement recommandée pendant les périodes de grand froid et les saisons sèches pour éviter l’altération des cellules de la peau. A ce propos, il n’y a pas meilleur soin anti-âge.

11- Contre les rides et le vieillissement de la peau

Vieillir fait partie du processus naturel de la vie. Il n’empêche que prendre soin de soi permet de « bien vieillir » Et c’est ce à quoi aide le baobab notamment grâce à ses graines et sa pulpe qui peuvent être incorporés dans du savon, les masques gommant ou encore les pommades. Ses propriétés émollientes permettent de conserver une peau lisse et soyeuse. On retrouve le baobab dans de nombreux soins anti âge mais également dans l’univers des soins capillaires.

12- Un excellent soin capillaire

Excès de sébum, de pellicules dans les cheveux ? Utilisez désormais l’huile de baobab. Vous pouvez l’associer au karité et à l’huile de coco. L’huile de baobab permet de venir à bout des cheveux secs et cassants. Mieux encore il permet de conserver une chevelure souple et brillante même en saison sèche. Vous pouvez appliquer à titre de masque capillaire la pâte obtenue en concassant les graines de baobab. Effectué mensuellement ce soin naturel vous permettra de prévenir efficacement les pellicules et autres infections du cuir chevelu.

Les façons de consommer le baobab sont légion. De la racine aux feuilles, il n’y a pratiquement rien à jeter. De nombreuses industries pharmaceutiques mènent des études notamment sur la pulpe de baobab source de nombreuses vitamines. Alors consommez en autant que possible de la façon de votre choix.

Posted on

L’aloe vera, médecine miracle ?

L’aloe vera, ou aloès, est une plante vivace sans tige, dotée de qualités exceptionnelles. On recueille dans ses parties vertes, une pulpe claire qui ressemble à du gel, dont les bienfaits ne sont plus à prouver tant en usage interne qu’en usage externe.

Les vertus de l’aloe vera pour le corps

L’aloe vera entretient le corps de l’intérieur notamment en nettoyant le système digestif et les voies urinaires.

Certains produits à l’aloe vera favorisent le bon fonctionnement du métabolisme en brûlant les graisses et en renforçant les défenses de l’organisme.

Par ailleurs, grâce à ses propriétés cicatrisantes, certains Indiens natifs utilisaient même du gel d’aloe directement sur les plaies ouvertes, sans les suturer au préalable. Cela permettait une excellente cicatrisation qui, de plus, laissait beaucoup moins de traces que les points de suture.

  • L’aloe facilite la régénération cellulaire et une bonne hydratation de la peau.
  • Le jus d’aloe vera ou le gel peuvent être appliqués en cas de blessures dues au sport, et sont aussi efficaces en tant que complément thérapeutique.

Cette plante est ainsi conseillée en cas de prurit, d’eczéma, de petites coupures, d’irritations, de boutons de fièvre, de piqûres d´insecte, de pellicules, de cheveux abîmés, de chute de cheveux, d’acné, de cellulite…

Au quotidien, l’aloe vera permet d’apporter souplesse et douceur aux peaux abîmées ou sèches.

gel d'aloe, pansement naturel

L’aloe vera et l’intestin

La pulpe d’aloé (mucilage ou feuille interne) contient des mucopolysaccharides (surtout le glucomannane et l’acemannane) qui ont des vertus favorisant la stimulation des défenses naturelles et le bien-être intestinal.

Les mucopolysaccharides de la pulpe « créent un film visceux » primordial pour la perméabilité et la structure des intestins, qui comme un pansement, constitue une protection et améliore le bon fonctionnement gastrique, notamment en cas de forte acidité.

Ils stimulent l’activité de la flore intestinale et sa croissance et aident donc à renforcer la barrière intestinale contre les agents pathogènes, autrement dit les sources de maladies.

Les mucopolysaccharides favorisent également la cicatrisation des poils gastriques et aident en absorbant une grande quantité d’eau au sein de leur structure. Les aliments consommés sont donc transformés en masses hydratées, ce qui améliore le péristaltisme intestinal et l’élimination. Bref, l’aloé et les intestins c’est une vraie histoire d’amour…

Par ailleurs, la pulpe fraîche contient des acides aminés dont huit ne peuvent pas être produits par le corps.

L’aloe vera a-t-il des effets secondaires ?

On ne lui connaît pas d’effet secondaire et il peut donc être pris sans risque.

Tout au plus a-t-on signalé quelques cas d’allergies à l’utilisation du gel. D’autre part, certaines personnes allergiques à l’oignon et à l’ail, le seraient aussi parfois à l’aloe vera.

L’aloe vera est très actif et pénètre rapidement la peau, et donc il peut parfois faire rougir l’épiderme, sans gravité.