Posted on

Le fonio : céréale sans gluten aux multiples bienfaits

Le fonio, céréale cultivée depuis des millénaires en Afrique de l’Ouest et longtemps considérée comme un aliment de pauvre, gagne les étals de nos magasins spécialisés. Sans gluten et riche en nutriments, il fait regorge de bienfaits.

La plus grande particularité du fonio est qu’il ne contient pas de gluten. Les gens avec la maladie coeliaque ou une allergie au blé peuvent donc en consommer. Le fonio contient moins de protéines que les autres céréales. Sa composition ressemble beaucoup au riz blanc.

En étant considéré comme un grain entier, on sait que ceux-ci ont des impacts positifs sur le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de constipation, de surpoids et de certains types de cancer notamment colorectal. Ces effets sur la santé sont attribuables au contenu en nutriments des grains  entiers : antioxydants, fer, zinc, cuivre, magnésium, vitamines du complexe B et fibres.

De plus, le fonio est particulièrement riche en acides aminés méthionine et cystine qui fournissent du soufre et d’autres composés nécessaires à l’organisme pour un métabolisme normal surtout au niveau du foie.

Le fonio est réputé pour être plus riche en magnésium, zinc et manganèse que les autres céréales. Il est également significativement plus riche en thiamine (vitamine B1), riboflavine (vitamine B2), calcium, phosphore et fer que le riz blanc.

Riche en sels minéraux et en acides aminés, le fonio constitue une alternative alimentaire intéressante pour les intolérants au gluten.

Ses petits grains se préparent généralement sous forme de couscous ou de bouillie et accompagnent tous types de plats.

Riche en fibres, le fonio est très digeste. Aussi, il convient à l’alimentation des intestins fragiles, des enfants ou des personnes âgées. On le recommande également dans le cadre d’un régime amincissant. Proche du quinoa, le fonio fait montre d’une grande richesse nutritionnelle et constitue une source appréciable de magnésium, calcium, manganèse ou zinc.

Utilisation du fonio

Le fonio est utilisé dans les plats de tous les jours allant du petit-déjeuner au repas du soir. Il possède un goût de noix.

En grains, il est habituellement consommé sous forme de couscous ou en salades. Sous forme de farine, il est intégré dans les gâteaux, pains et beignets.

Réputée comme une céréale plutôt savoureuse, sa finesse et ses qualités gustatives en font un met de choix toujours servi lors de fêtes ou de cérémonies importantes en Afrique.

Posted on

Les bienfaits du moringa

Le moringa originaire d’Inde est un arbre très résistant originaire d’Inde, aujourd’hui cultivé dans de nombreux pays tropicaux d’Asie et d’Afrique.

S’il existe 13 espèces de moringa, c’est généralement le moringa oleifera qui est cultivé et consommé. 

Bienfaits nutritionnels du moringa

En médecine ayurvédique qui utilise le moringa depuis des siècles, l’entièreté de l’arbre est utilisée : racines, écorce, fruits et feuilles.

En nutrition, ce sont ces deux dernières parties qui sont consommées avec un avantage pour les feuilles.

Pour cause, il est extrêmement riche en minéraux (calcium, potassium, fer, magnésium), en vitamines A, C, E, en protéines de très bonne qualité (contenant les 9 acides aminés essentiels), antioxydants.

Le moringa contient tout ce dont on a besoin ce qui est assez rare pour une plante, à part de la vitamine B12.” A poids égal, les feuilles fraîches de moringa contiennent deux fois plus de protéines que les yaourts, 4 fois plus de vitamine A que les carottes, 3 fois plus de potassium que les bananes, 7 fois plus de vitamine C que les oranges, 4 fois plus de calcium que le lait.

Quoi d’autre ? Autant de magnésium que le chocolat noir ! Souvent comparé à la spiruline, le moringa contient moins de protéines que l’autre poudre “miraculeuse” (25 g tout de même pour 100 g), mais plus de calcium.

Avec un tel palmarès, le moringa convient particulièrement “aux personnes souffrant ostéoporose, aux enfants en croissance, aux intolérants au lactose. C’est également une très bonne source de protéines qui ont les mêmes valeurs nutritionnelles que la protéine animale ce qui est rare chez les plantes. Et de fer, ce qui en fait un aliment intéressant pour les végétariens et les vegans.” Riche en magnésium, “l’arbre de vie” est également l’allié des sportifs.

Pour faire le plein de macro et micronutriments, optez plutôt pour la version en poudre déshydratée “plus concentrée que les feuilles fraîches”, avec une différence pour la vitamine C qui “ne résiste pas bien aux conditions de séchage. On passe de 500 mg de vitamine C dans la feuille fraîche à quelque chose comme 20 g dans la poudre de feuille”.

Les vertus santé du moringa

Ce puissant cocktail très bien équilibré fait du moringa un superaliment dont les bénéfices pour la santé sont documentés. Une récente étude de 2018, revient sur les effets bénéfiques de feuilles de moringa contre les rhumes, la fièvre, les diarrhées, les douleurs, certaines pathologies cutanées. Son action antioxydante, anti-inflammatoire, antivirale a également été démontrée.

D’après l’étude Moringa Genus : A Review of Phytochemistry and Pharmacology, les feuilles de moringa pourraient également inhiber la prolifération des cellules cancéreuses.

Une étude parue dans l’International Journal of Molecular Sciences en 2015 fait référence au moringa pour booster le système immunitaire et traiter les symptômes liés au VIH.

Posted on

Secrets et bienfaits de la noix de cajou

En plus d’être délicieuse, la noix de cajou est aussi bénéfique pour notre santé. Riche en bonnes graisses, en nutriments et en vitamines.

Originaire du Brésil, la noix de cajou est le fruit de l’anacardier, un arbre mesurant environ 10 mètres de haut dont le tronc est assez tortueux. Au printemps, de petites fleurs blanches apparaissent pour laisser place aux pommes de cajou.

À leurs extrémités se trouvent les noix de cajou. Aujourd’hui, elles sont produites dans de nombreux pays : au Vietnam, en Inde, au Nigeria, au Brésil ou encore en Tanzanie…

La noix de cajou : ses vertus sur notre santé

De manière générale, plusieurs études ont montré que consommer des fruits à coque (amande, pistache…) et des fruits oléagineux (noix de cajou, noix de pécan…) était très bénéfique pour la santé. En effet, ils diminueraient le risque de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type 2, de calculs biliaires mais aussi de cancer du côlon chez la femme. D’un point de vue nutritionnel, la noix de cajou est certainement l’un des meilleurs fruits oléagineux.

Excellente pour la santé cardio-vasculaire

Comme le plupart des fruits à coque et fruits oléagineux, la noix de cajou est riche en lipides. Mais n’ayez crainte, la majorité de ces lipides contenus dans la noix de cajou sont sous la forme d’acides gras mono-insaturés, exactement comme dans l’huile d’olive vierge extra.

Donc l’apport de ces bonnes graisses entraîne une diminution du mauvais cholestérol (LDL) sans pour autant réduire le bon cholestérol (HDL). Ces acides gras mono-insaturés contribuent ainsi à notre bonne santé cardio-vasculaire.

Riche en vitamines et en minéraux

La noix de cajou est très intéressante car elle apporte aussi de nombreuses vitamines et minéraux. Elle est notamment riche en vitamines du groupe B, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Elle contient également de la vitamine K, indispensable à la coagulation du sang.

Et si vous manquez de magnésium, la noix cajou est idéale car elle en constitue une excellente source.

Et ce n’est pas tout ! Elle contient aussi du phosphore, essentiel à la santé des os et des dents et du fer en quantité non négligeable. Ce dernier joue notamment un rôle important dans le transport de l’oxygène dans le sang.

Source d’antioxydants

Les antioxydants sont importants pour lutter contre la formation de radicaux libres dans l’organisme, responsables du vieillissement prématuré de la peau, mais aussi de certains cancers et maladies cardio-vasculaires.

Et pour faire le plein d’antioxydants, rien de mieux que les noix de cajou. Vitamine E, cuivre et sélénium vous aideront à rester en bonne santé.

Véritable coupe-faim

Les noix de cajou contiennent aussi des protéines végétales, idéales pour lutter contre les fringales. Elle sont donc parfaites pour un petit en-cas, d’autant plus que leur index glycémique est relativement bas.

Mais ce n’est pas une raison pour en abuser : une portion de 30 g, c’est à dire une poignée d’environ vingt noix est largement suffisante. Dans un muesli ou un yaourt, vous devriez vous régaler !