Posted on

Les vertus du gingembre

Arthrose, maux de tête, troubles digestifs… Ce rhizome originaire d’Inde nous fait du bien de la tête aux pieds, ou presque.

UN VÉRITABLE ATOUT FORME

S’il a longtemps été considéré comme un puissant aphrodisiaque (ce qui n’a jamais pu être prouvé scientifiquement), c’est sans doute grâce à son effet stimulant sur la circulation sanguine (il est vasodilatateur), qui procure une douce sensation de chaleur corporelle : c’est d’ailleurs surtout un excellent aliment de l’hiver, en infusion avec du citron, de la cannelle ou de la cardamome et du miel, par exemple, pour se donner un coup de fouet !

Il est notamment considéré comme un excellent antifatigue (en période de convalescence par exemple), réduit le taux de sucre sanguin (glycémie) et soulage efficacement aussi bien la migraine que les rhumes et maux de gorge. En médecine chinoise, le gingembre a pour effet de « réchauffer » les glandes surrénales, qui sont au coeur des processus énergétiques en fabriquant du cortisol impliqué dans la forme et l’entrain général.

L’ALLIÉ DU SYSTÈME DIGESTIF

Les substances actives du gingembre sont également bénéfiques pour l’abdomen : elles facilitent la digestion (en stimulant certaines enzymes et la fabrication de la bile), luttent contre la constipation et les crampes abdominales, et réduisent les flatulences. De plus, ses vertus antinausées et antivomissements ont été validées par bon nombre d’études médicales. Cette action s’exerce contre les nausées matinales de la femme enceinte, mais également contre le mal des transports et surtout, contre les violentes nausées provoquées par certains traitements de chimiothérapie du cancer, et qui empêchent parfois le patient de se nourrir correctement.

UN ANTI-INFLAMMATOIRE HORS PAIR

Les gingérols présents dans le rhizome (qui lui donnent cette odeur piquante caractéristique et possèdent des vertus antioxydantes) ont un effet anti-inflammatoire puissant, comparable à celui des médicaments de dernière génération que sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Depuis une vingtaine d’années, plusieurs études scientifiques ont notamment montré que le gingembre permettait réellement de diminuer les douleurs d’arthrose ou d’arthrite rhumatoïde et ce, sans effets secondaires désagréables, à condition de le consommer régulièrement. Le gingembre exercerait également un effet anti-inflammatoire sur l’intestin.

SES ATOUTS SANTÉ

• Antioxydant (comme beaucoup d’épices), il lutte contre les radicaux libres… et cette activité persiste, et même s’accroît, après cuisson !

• Digestif, le gingembre est l’atout des ventres en pleine forme (et plats !), et calme efficacement les nausées. Il est une aide douce et quotidienne contre la constipation.

• Coup de fouet. Glissez du gingembre frais dans vos boissons et infusions. L’effet est immédiat !

• Anti-inflammatoire, il lutte contre les douleurs d’arthrose et d’arthrite rhumatoïde

• Anticancer, si ses vertus ne sont pas démontrées chez l’homme, elles l’ont été en laboratoire et laissent présager de nouvelles thérapies.

COMMENT LE CONSOMMER ?

On peut choisir la racine fraîche (si possible bio), la peler puis la râper finement (dans le sens des fibres) avant de l’utiliser telle quelle dans une salade (sucrée ou salée), de la faire infuser (5 minutes) dans de l’eau chaude (avec du miel), ou de la glisser dans un plat. L’astuce ? Râper une grosse racine et la stocker au congélateur dans un petit sac : pratique pour en avoir toujours sous la main.

Posted on

Le cacao, un antistress de choc !

Finalement, il ne faudrait pas se sentir coupable de craquer de temps en temps pour un peu de cacao cru. Et pour cause, les vertus et bienfaits des graines de cacao sont incroyables !

Rend heureux ! 
Si si, le cacao contient de l’anadamide autrement appelé « molécule du bonheur ». Il agit sur le cerveau comme un euphorisant.  

Aphrodisiaque  
C’est la raison pour laquelle il est courant d’offrir du chocolat à son conjoint ! Le cacao cru contient de la phényléthylamine qui déclenche des endorphines dans le cerveau, qui stimule les organes reproducteurs et donc améliore la libido. 

Antioxydant
Le cacao serait un des aliments les plus riches en flavonoïdes. Il réduirait ainsi les risques de maladies cardiaques, le mauvais cholestérol et il pourrait même prévenir de certains cancers. Selon une étude américaine, le cacao cru renfermerait deux fois plus d’antioxydants que le vin rouge et plus de trois fois plus que le thé vert. 

Bon pour le système nerveux
Riche en magnésium, le cacao cru baisse la pression artérielle et aide au bon fonctionnement du système nerveux. 

Bon pour la peau 
Riche en antioxydants, le cacao cru améliore la circulation du sang, aide à une meilleure élasticité de la peau, et lui donne un bel éclat. D’ailleurs, le cacao cru protégerait également la peau contre le soleil. 

Aliment beauté 
Si le cacao est bon pour la peau et contribue à lui redonner tout son éclat, il est également bon pour le foie, le pancréas, les cheveux et les ongles. Riche en soufre, le cacao cru aide à régénérer le collagène et la kératine. Il donne ainsi les cheveux brillants et renforce les ongles ! 

Bon pour le cerveau 
En favorisant le flux sanguin cérébral, le cacao booste nos fonctions cognitives, améliore notre capacité de concentration et nous aide  à maintenir notre mémoire. 

A savoir : le sucre que l’on mélange au cacao pour le rendre moins amer réduit ses propriétés médicinales, c’est pourquoi il est préférable de le consommer cru ! 


Posted on

Les Vertus bien-être du Griffonia

Originaire d’Afrique de l’Ouest et utilisée depuis toujours par les populations locales en médecine traditionnelle, cette plante médicinale est appréciée pour ses vertus anxiolytiques, régulatrices de l’humeur et du sommeil ainsi que pour aider dans le cadre d’un régime amincissant.

Sa richesse en 5-HTP, un acide aminé intervenant in vivo dans la sécrétion de la sérotonine, fait de celle-ci, en phytothérapie, une bonne alternative aux antidépresseurs et autres neuroleptiques de synthèse.

Propriétés médicinales du griffonia

UTILISATION INTERNE

  • Troubles du comportement : dépression, anxiété, angoisse, agressivité, perte d’estime de soi.
  • Troubles du sommeil : insomnie, sommeil agité, difficulté d’endormissement.
  • Troubles de l’appétit : boulimie, obésité. Troubles de la coordination : ataxie cérébrale.
  • Syndromes douloureux : céphalées, fribomyalgie, règles douloureuses.
  • État général : prévention du vieillissement, tonicité (action antioxydante)

UTILISATION EXTERNE

Dermatoses, plaies de la peau, inflammation cutanée, brûlures (usage en médecine traditionnelle africaine).

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Dépression, angoisse, insomnie, boulimie, céphalées, troubles du comportement, détente musculaire

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Toutes pathologies et/ou symptômes pour lesquels une régulation ou une meilleure concentration d’une sérotonine sanguine carencée sont nécessaires.

Prévention des troubles de l’humeur. Traitement substitutif dans des cas d’addictions à certains antidépresseurs IRS.

Traitement de l’ anémie falciforme(présence d’un principe actif, le lithospermoside).

Lutte contre l’oxydation cellulaire et le vieillissement.

Constipation, paresse intestinale, impuissance masculine (en médecine traditionnelle africaine).

Histoire de l’utilisation du griffonia en phytothérapie

Les populations de l’Afrique de l’Ouest, en particulier au Ghana et en Côte d’Ivoire, connaissent bien cette plante riche en vertus curatives et, depuis toujours, leurs médecins traditionnels ont su l’utiliser pour traiter une kyrielle de pathologies, mais aussi en qualité de fortifiant.

Il faudra attendre les années 1980 pour que les scientifiques s’intéressent au griffonia. Ce fut la constatation de son efficacité pour traiter les troubles de l’humeur qui permit à la recherche de s’orienter vers la mise en avant de son principe actif, un acide animé dénommé 5-HTP, en forte concentration et qui est un précurseur naturel de sérotonine, un neurotransmetteur essentiel sécrété par le cerveau et intervenant, entre autres, dans la régulation de l’humeur.

Dès lors, le griffonia put prendre ses marques en phytothérapie occidentale en tant que plante médicinale meilleur substitut aux neuroleptiques de synthèse.

Composition du griffonia

PARTIES UTILISÉES

Tous les éléments et parties (racine, tige, écorce, feuilles, fleurs et graines) sont utilisables en phytothérapie traditionnelle et locale, mais la meilleure concentration en 5-HTP se trouve dans les graines qui sont récoltées et exportées après séchage.

PRINCIPES ACTIFS

Cette plante contient du 5-hydroxy-tryptophane (5-HTP principe actif précurseur de la sérotonine). Les autres composants sont des vitamines, des antioxydants et sels minéraux :

alcaloïdes (hyrtioerectine B, 3-carboxy-6-hydroxy-β-carboline, hyrtiosulawesine, 5-hydroxyindole-3-carbaldehyde, 5-hydroxy-3-(2-hydroxyethyl) indole, trigonelline, 5-hydroxytryptamine, griffonine [1] Lectines (rhodamine).

Posted on

Les bienfaits du thé Honeybush d’Afrique du Sud

Il a une infusion sans théine au goût de miel de montagne qui a des qualités digestives, expectorantes, calmantes et antioxydantes remarquables.

Cette plante est riche en oligo-éléments  et en sels minéraux.  Je conseille cette plante particulièrement aux femmes,  car elle permet  d‘atténuer les désagréments de la ménopause.

C’est une plante indigène de la région de moyenne montagne du Cederberg,  au nord-ouest de l’Afrique du Sud, à 200 km du Cap. 

Les bienfaits du Honeybush

Cette plante est maintenant réputée pour ses grandes qualités antioxydantes, c’est-à-dire qui élimine fortement les radicaux libres de nos cellules, contribuant ainsi à un action anti-vieillissement.

Le fait qu’elle ne contienne pas de théine et qu’elle s’utilise comme le thé, avec le même plaisir, rend son usage encore plus attrayant.

le Honeybush renferme du pinitol, un excellent expectorant.

  • il renferme en grandes quantités : de la  vitamine C, du potassium et  du magnésium, des isoflavones, des flavones (comme le thé), des acides cinnamiques, des coumestans , des xanthones. Cette composition permet de lutter contre les crampes.
  • il inclut aussi du fer, du zinc, du manganèse, de l’azote, du phosphore, du calcium, du sodium, , de l’aluminium naturel.
  • il renferme une quantité importante d’antioxydants : ces éléments qui luttent contre les radicaux libres, ralentissant ainsi  le mécanisme de vieillissement des cellules de notre organisme, consolidant aussi notre système immunitaire tout en diminuant le taux des lipides et de cholestérol dans le sang.

Des études d’Afrique du Sud ont révélé que la consommation de tisanes de Honeybush comme  de Rooïbos avait des effets protecteurs de l’ADN de par leur aptitude à purifier l’organisme.

La consommation alternée d’Honeybush et de Rooïbos aide les adultes et les enfants souffrant de colopathies, coliques, inadaptés alimentaires, allergiques,  troubles du sommeil et troubles digestifs. Contenant peu de tanins, il est assez drainant.

Les bienfaits pour les femmes

Il atténue les désagréments liés à  la ménopause, favorise  les soins suite aux dommages causés par le soleil (application externe et ingestion), aide à  digérer et stimule la lactation des jeunes mères allaitantes.
C’est une boisson désaltérante, qui aide aux soins des affections respiratoires.

Elle est aussi antifongique, antispasmodique et « antidépresseur », calmante et amincissante.

Dosage et temps d’infusion du honeybush

Le dosage est semblable à celui du thé :

  • une cuillère à café par tasse de 25 cl, rajouter une cuillère pour les théières dépassant ½ litre
  • mettre l’eau à 90° dans la théière, une eau bouillante brûle les parfums et annule une partie des bienfaits de la plante
  • temps d’infusion : 6 à 8 minutes.

Conclusion

Cette plante adaptogène, qui a su s’adapter à tous les stress des terres arides et acides, aidera aussi votre organisme à s’adapter aux différents qu’il doit subir dans la vie courante.
Son goût agréable proche du thé et son absence de théine le rend très pratique d’utilisation, à toutes heures et pour tous public.


Posted on

Le Café Vert

Le café vert est le fruit mûr du caféier, un arbuste originaire d’Éthiopie et poussant sur les hauts plateaux des zones tropicales.

Correspondant à notre café habituel dans sa version non torréfiée, le café vert présente bien des propriétés médicinales. Il donne du tonus, accélère l’activité cérébrale, favorise le transit intestinal et l’élimination des toxines par le foie. Diurétique, il peut aussi aider à la perte de poids.

Propriétés médicinales du café vert

UTILISATION INTERNE

  • Dynamisant : le café vert augmente la vitalité et l’endurance, diminue la sensation de fatigue.
  • Stimulant : le café non torréfié permet une accélération de l’activité cérébrale, tant au niveau de la pensée que de la perception et de la mémoire.
  • Détoxifiant : en stimulant une enzyme grâce au cafestol et au kahweol qu’il contient, le café vert facilite le transit intestinal et l’élimination des déchets et toxines par le foie et l’appareil digestif.
  • Diurétique : le café vert favorise la combustion des sucres et l’élimination des graisses.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Fatigue, baisse de tonus (action dynamisante des alcaloïdes), mauvais fonctionnement du transit intestinal, surpoids.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Vieillissement cellulaire, l’acide chlorogénique offrant une protection contre les radicaux libres.

Autres avantages et bienfaits de la consommation de café vert

Avant torréfaction, le café contient une grande quantité de polyphénols, des molécules organiques que développent les plantes pour se protéger des agressions extérieures, et qui sont connues pour leur rôle antioxydant, mais aussi anti-inflammatoires, et leur capacité à lutter contre les maladies cardiovasculaire

Concrètement, les polyphénols luttent contre l’apparition de radicaux libres dans l’organisme, un processus naturel qui, à terme, contribue au vieillissement et à la mauvaise santé. Ils sont donc très efficaces pour lutter contre les maladies cardiovasculaires (encombrement des artères ou perte de flexibilité de celles-ci), qui sont la première cause de mortalité dans le monde.

Ces effets diminuent également la présence de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang, et sont des détoxifiants naturels. Ils peuvent même aider à se protéger de certains cancers.